ASTHME et ALLERGIES RESPIRATOIRES


ASTHME BRONCHIQUE

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une maladie pulmonaire chronique qui se caractérise par des symptômes et des difficultés respiratoires récurrentes telles que l’essoufflement, une respiration sifflante, une sensation de serrement au niveau de la poitrine et de la toux. Lorsque l’asthme n’est pas contrôlé, la paroi des voies respiratoires au niveau des poumons est plus épaisse, siège d’une inflammation. Les voies respiratoires sont extrêmement sensibles aux changements environnementaux et la crise d’asthme se déclenche facilement.

Lors d’une crise d’asthme, la paroi des voies respiratoires enfle, les muscles entourant les voies aériennes se contractent, les secrétions obstruent les petites voies respiratoires et la respiration est rendue difficile.

bronche normale microscope - 62.8 ko
bronche normale microscope

bronche en crise microscope - 61.6 ko
bronche en crise microscope

Les symptômes de l’asthme varient d’heure en heure, de jour en jour, de semaine en semaine et au fil des mois. Ils s’aggravent fréquemment la nuit et tôt le matin. La gravité de l’asthme varie également d’un individu à l’autre. Certains présentent des symptômes occasionnels (par exemple après un exercice physique intense), d’autres patients subissent des symptômes qui constituent une gêne dans leur vie quotidienne et d’autres encore sont affectés par une maladie sévère retentissant sur l’activité scolaire ou professionnelle.

Combien de personnes sont-elles affectées par l’asthme ?

Il est clair que l’asthme est un problème de santé mondial qui ne saurait être ignoré. En 2001, l’Organisation Mondiale de la Santé a estimé à 150 millions le nombre de patients souffrant d’asthme dans le monde (1), le nombre de décès causés par cette maladie cette même année s’élevant à 260 000 (2).

L’asthme est un problème de santé publique, aussi bien dans les pays développés que dans les nations en voie de développement. Il intervient dans toutes les catégories d’âge et de groupes ethniques. L’asthme se développe toutefois fréquemment pendant l’enfance. Il est en effet la maladie chronique la plus fréquemment à l’origine de l’absentéisme scolaire.


variation de la prévalence des symptômes d’asthme selon le pays GINA 2004



La maladie connaît une fréquence croissante dans le monde. Les augmentations les plus frappantes interviennent en Australie où aujourd’hui l’asthme a été diagnostiqué chez environ un quart des enfants (3). Aux États-Unis, le nombre de personnes souffrant d’asthme a plus que doublé entre 1980 et 1998, passant de 6,7 millions à quelques 17,3 millions (4).


Prévalence de l’Asthme GINA 2004


mortalité par asthme en france


Quels sont les facteurs à l’origine de l’asthme ?

Les facteurs génétiques. Le fonctionnement du système immunitaire au début de la vie et le mode de vie occidental ont un rôle indéniable dans l’apparition de l’asthme.

Les causes des crises d’asthme sont en revanche mieux comprises. Les patients souffrant d’asthme présentent une inflammation chronique des poumons et leurs voies respiratoires se rétrécissent beaucoup plus facilement que celles de personnes non touchées par cette maladie quand elles sont confrontées au même type de facteurs. Les facteurs déclencheurs de crises d’asthme sont notamment les allergènes (les acariens, les pollens et les allergènes provenant des chiens et des chats), la fumée de cigarette, la pollution atmosphérique, l’exercice physique, les expressions émotionnelles fortes (telles que les pleurs ou les gros rires), les produits chimiques irritants, ainsi que certains médicaments (aspirine et bêta-bloquants). Chaque patient souffrant d’asthme réagit à un ensemble de facteurs différents. L’identification de ces facteurs et la manière de les éviter constituent une étape majeure pour chaque individu dans le contrôle de cette maladie.

Comment l’asthme est-il diagnostiqué ?

Un examen soigneux des antécédents médicaux, un examen clinique ainsi que des tests de mesure de la fonction respiratoire : Epreuves Fonctionnelles Respiratoires (EFR) fournissent les informations requises pour diagnostiquer l’asthme. Les Epreuves Fonctionnelles Respiratoires servent à la fois à diagnostiquer l’asthme et à effectuer un suivi de la maladie. Ces tests comportent notamment une MESURE DES DEBITS dans les voies aeriennes et la mesure de la vitesse maximale à laquelle l’air s’échappe des poumons. Les EFR s’effectuent en cabinet médical par les PNEUMOLOGUES, le Débit de Pointe peut être mesuré par le patient à l’aide d’un débitmètre portatif, à domicile ou sur le lieu de travail.

Comment l’asthme est-il traité ?

Le traitement de l’asthme vise à contrôler la maladie, c’est-à-dire que le patient souffrant d’asthme n’en présente pas de symptômes ni de crises aiguës, n’a pas besoin de médicaments à effet rapide ni de consulter en urgence son médecin ou les urgences de l’hôpital. Il est en mesure de pratiquer une activité physique normale y compris du sport (sauf la plongée sous marine) et présente un fonctionnement pulmonaire normal c’est à dire des mesure du souffle (EFR) aussi proche que possible de la normale . La mise en œuvre d’un programme efficace de gestion de l’asthme permet d’assurer un contrôle de l’asthme chez la plupart des patients, sans effets secondaires dus aux médicaments. Le programme GINA comporte un plan en six points :

Deux types de médicaments sont utilisés pour le traitement de l’asthme : d’une part les médicaments de contrôle de la maladie (notamment des agents anti-inflammatoires tels que les glucocorticostéroïdes en inhalation) à prendre sur le long terme et qui empêchent toute manifestation des symptômes et des crises et d’autre part les médicaments destinés à soulager le malade (broncho-dilatateurs à effet rapide) qui agissent rapidement pour traiter les crises et soulager les symptômes.

JOURNEE MONDIALE DE L’ASTHME

Mardi 4 mai 2004

Mardi 3 mai 2005

GRB

Notes :

(1) Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Strategy for Prevention and Control of Respiratory Diseases (Stratégie de prévention et de contrôle des maladies respiratoires), 2002.

(2) Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), World Health Report 2002 (Rapport de l’OMS 2002), Annexe 2, Tableau 2.

(3) Peat et al., Medical Journal of Australia (Revue médicale australienne), 1995, Vol. 153, pages 22 à 26.

(4) Action Against Asthma. A Strategic Plan for the Department of Health and Human Services (Lutte contre l’asthme : plan stratégique pour le département américain des services de santé et de soins aux personnes) Mai 2000.