APNEES DU SOMMEIL

SAS , SAOS polygraphie et polysomnographie

Syndrome d’apnées obstructives du sommeil SAOS

La prise en charge des troubles respiratoires au cours du sommeil constitue une préoccupation importante des Pneumologues dans leur pratique quotidienne .

Cette affection se caractérise par des arrets de la respiration survenant régulierement au cours du sommeil entrainant baisse de la quantité d’oxygéne dans le sang ( saturation ) et microéveils et une fractionement du SOMMEIL LE SOMMEIL ces arrets respiratoires durent plus de 10 secondes et leur nombre ne doit pas dépasser 10 par heure

3 types d’apnées existent :

les hyponées correspondent une diminution de la respiration de 50 % par rapport à l’état de base.

MECANISME

VOIES AERIENNES SUPERIEURES LIBRES
VOIES AERIENNES SUPERIEURES LIBRES

VOIES AERIENNES SUPERIEURES OBSTRUEES
VOIES AERIENNES SUPERIEURES OBSTRUEES








GRAVITE

le syndrome d’apnées du sommeil non traité expose à des complications graves :

la conduite automobile est contre indiquée


HISTORIQUE

depuis la PPC a connu un essor extraordinaire

FREQUENCE

La fréquence est élévée : 5 % de la population masculine

RELATIONS ENTRE SAOS ET PATHOLOGIE CARDIO-VASCULAIRE

il est admis que le Syndrome d’apnées Obstructives du Sommeil est un facteur de risque indépendant pour

LE DIAGNOSTICdu syndrome d’apnées obstructives du sommeil

il est suspecté devant un ronflement , un exces pondéral , des arrets de la respiration au cours du sommeil constaté par le conjoint associé à une SOMNOLENCE dans la journée

une multitude d’autres troubles ont été rapportés au syndrome d’apnées obstructives du sommeil :

Le diagnostic precis necessite l’enregistrement de parametres different au cours d’une nuit de sommeil

LA SOMNOLENCE

peut survenir au travail , à l’ecole responsable de baisse de performances , en société , au volant responsable d’accidents de circulation

maladies du sommeil responsables d’une somnolence excessive :

La NARCOLEPSIE ou maladie de GELINEAU

Elle est caractérisée par des attaques de sommeil brutales et le plus souvent irrésistibles. Ces attaques peuvent se produire plusieurs fois dans la même journée et se prolonger par un état léthargique. Une somnolence familiale est souvent retrouvée. Elle s’accompagne dans sa forme complète d’une cataplexie avec épisodes soudains de perte du tonus musculaire qui peut aller d’une simple faiblesse au niveau du cou, des genoux, des muscles de la face à une chute complète. Ces attaques involontaires sont habituellement déclenchées par une émoition soudaine en réaction au rire, à la surprise ou à la peur. D’autres symptômes peuvent exister comme des paralysies du sommeil se traduisant par l’impossibilité temporaire de parler ou de bouger à l’endormissement ou à l’éveil. Elles peuvent durer de quelques secondes à quelques minutes, et s’accompagnent d’une angoisse importante surtout lorsque la personne méconnaît le diagnostic. Des hallucinations du sommeil sont fréquentes. Ce sont des expériences bizarres et désagréables ressemblant à une rêve éveillé. Elles apparaissent à l’endormissement ou lors de baisse de la vigilance pendant la journée. Les siestes sont recommandées et très récupératrices. Les symptômes de la narcolepsie et particulièrement la somnolence excessive sont souvent suffisamment sévères pour entraîner des perturbations sérieuses dans la vie personnelle, sociale et professionnelle des individus malades.

Le diagnostic de la narcolepsie Il est réalisé en laboratoire du sommeil avec l’enregistrement d’une polygraphie de nuit et de tests de latence d’endormissement dans la journée. La plupart des narcoleptiques appartiennent à un groupe sanguin HLA particulier (DR2).

Syndrome des mouvements périodiques des membres inferieurs

impatiences des membres inférieurs

Certains sujets ont au cours de la nuit des secousses involontaires des jambes et parfois des bras qui se répètent 2 à 3 fois par minute au cours d’une bonne partie de la nuit. Ces mouvements qui perturbent leur sommeil peuvent les éveiller et également éveiller leur conjoint.

évaluation de la somnolence score d’EPWORTH

echelle d’Epworth pour l’évaluation de la somnolence

Dans les 8 circonstances suivantes, avez-vous un risque de vous endormir dans la journée ?

exemple : si le risque de vous endormir "assis en lisant un livre ou le journal" est modéré cochez : 2

TOTAL :